Les enjeux de la modification de la prime à la casse

Pour plusieurs raisons, le gouvernement a décidé que la prime à la casse serait reconduite en l’an 2019. Mais elle fera tout de même l’objet de quelques modifications. Le but visé par le gouvernement est de rendre cette prime un peu plus écologique. Pourquoi cette prime à la casse est-elle si attractive ? Dans cet article, nous nous sommes intéressés à cette problématique.

Profiter de la prime à la casse dès maintenant

Les échéances ont été fixées. D’ici l’an prochain, il y a de fortes chances à ce qu’il ne soit plus possible de profiter des avantages de la prime à la casse. Il est donc avisé d’envoyer votre véhicule usagé et vieux à la casse, et d’en profiter pour acheter une d’nouvelle voiture.

Pour rappel, la prime à la casse est destinée aux propriétaires de véhicules polluants. Pour ceux qui désirent se procurer une voiture neuve ou d’occasion fonctionnant à l’essence ou au diesel, la prime à la casse est encore disponible. Mais certains critères d’ordres environnementaux doivent être préalablement remplis avant d’en profiter (par exemple : le degré de production de CO2).

L’autre raison qui devrait pousser les automobilistes à vouloir profiter dès maintenant de cette prime est la volonté du gouvernement de modifier certaines conditions liées à cette prime. Par exemple, il se murmure que les conditions d’émissions de la voiture pourraient faire l’objet d’un durcissement de la part du législateur. D’ailleurs, selon des sources sûres, cette assertion serait présente dans un document accompagné d’un projet de loi prévu pour l’an 2019. Le document en question illustre le fait selon lequel l’année 2018 a échappé au contrôle du gouvernement. En effet, ce dernier avait mal effectué l’estimation 2018 du nombre de véhicules ayant fait l’objet d’une conversion liée à la prime à la casse. La conséquence de cette mauvaise estimation est que le gouvernement a eu du mal à vite payer les primes et cela s’est caractérisé par des retards dans les versements.

Les raisons de la modification de la prime à la casse

Le gouvernement vise une amélioration entière du système lié à la prime à la casse. Il y a d’abord la raison économique. En modifiant les clauses de la prime à la casse, le nombre de voitures éligibles pour cette prime va être revu à la baisse (ce qui est synonyme d’économies pour l’État).

Et ensuite, il y a la raison d’ordre écologique. Le gouvernement désire un environnement plus sain et un changement rapide des mentalités de la part des conducteurs. Ainsi, Damien Pichereau, député et membre de l’Assemblée nationale, estime que la raison écologique relève de la logique et du bon sens. En modifiant la prime à la casse et en ne l’accordant qu’aux véhicules qui émettent moins de CO2, plusieurs objectifs sont visés :

–         Un comportement plus écologique de la part des conducteurs

–         Le fait de pouvoir taxer plus de voitures au malus écologique

–         Un rajeunissement du parc Français de l’automobile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *